Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2019

50 nuances de vert

Dans la palette des divers symboles, la couleur verte représente l’espoir et induit un certain optimisme. Quand mon cerisier affiche quelques cerises vertes et formées, on sait qu’elles vont près de passer au rouge et d’être dégustées. Quand des jeunes ne réussissent pas tout à fait un projet, on dit qu’ils sont encore verts, mais que le faisceau de qualités déjà démontrées s’exprimera à plein dans le prochain.

Au rebord de la montagne qui cerne notre village, on a « la frange verte » représentant un bain de nature et protégée de toute installation pérenne. Il est vrai que penser y construire une maison relève de la plus grande témérité. Aucune route ne la dessert et même le chemin VTT n’est pas de tout repos !

Si on observe pour la « frange verte » un respect, obligé ou non, ce n’est pas du tout le cas des bandes vertes qui jalonnent les intersections de rues et les ronds-points. Je ne veux pas « ramener ma science » sur un rond-point qui a failli m’envoyer « ad patres ». Mais les observant de plus près maintenant, je vois que la bande verte de priorité n’induit que l’indifférence.

Il y aura toujours des bonnes âmes pour expliquer que les conducteurs de vieux permis n’ont pas intégré ces nouveautés. Ils peuvent se demander si ce vert est juste une incitation pour les vélos comme pour les autos à faire attention. Je vois bien, hélas, que de jeunes permis ignorent la priorité et même l’attention.

S’il y a un pays qui idolâtre le vert, c’est l’Irlande, la « verte Erin ». Les sportifs hollandais sont toujours en orange, les gallois en rouge, mais les irlandais portent l’espérance du vert jusqu’à l’obstination. Il suffit d’observer leurs rugbymen  s’accrocher jusqu’à l’ultime seconde, et souvent décrocher la victoire parce qu’ils y ont cru.

Chez les politiques, le vert, si j’ose le dire, reprend des couleurs. A l’approche des élections, le parti « vert » est plein d’ambitions et les autres partis verdissent à vue d’œil. Que n’ont-ils la niaque des irlandais ! Soyons beaux joueurs ! Si un parti, au-delà de la chasse aux voix, démontre qu’il a la capacité de réaliser au moins une de ses propositions pour le durable, je lui accorde mon feu vert.  

10:38 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire