Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2018

Vieux couple amoureux, et alors!

J’aimerais parler « d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre » : le couple du grand âge et quel peut être notre état d’esprit quand on parvient à ce stade. Donc de retracer les étapes qui ont jalonné cet aboutissement.

Certains peuvent s’égarer dès la 1ère étape lorsque des lois ou des religions, dominées par des hommes, ont pu élaborer  un droit officiellement garanti de faire l’amour. Il peut y manquer le mot-clé de l’expression, l’amour et c’est vite assez court. Ne serait-ce que parce qu’on ne peut pas faire l’amour du matin au soir. Ou du soir au matin, comme peuvent le prétendre des athlètes du sexe. Il va manquer, notamment pour une 1ère fois, quand l’acte sexuel, comme un émerveillement, vient ponctuer une séquence plus ou moins longue de relation amoureuse.

La 2ème embuche pour le couple est la longue période de la maturité, laquelle est souvent mise à mal par des difficultés professionnelles, pécuniaires ou d’incompréhension d’avec ses proches. Comme dans « la traversée du Vercors » à skis, qui se court à deux, l’un soutenant l’autre, on se défait de chacun des obstacles dans une confiance renforcée.

Vient enfin l’heure de la retraite, mais  la statistique nous apprend une recrudescence des séparations chez les seniors. C’est là que le comportement est quotidiennement mis à nu devant l’autre et pas toujours sous son meilleur jour. Ceux qui ne se sont pas entrainés au compromis peuvent connaitre des désillusions.

Bien sûr, quand on a triomphé de ces diverses embuches, on sort renforcés, sereins, avec le sentiment d’accoster au bonheur. A ce point-là, les critiques, les provocations ne peuvent plus entamer cette nouvelle félicité.  Que les vieux amants renforcent encore par des rituels partagés, que les petits enfants risquent de traiter de manies, mais auxquels ils  tiennent.

Certes, on n’y pense pas à chaque instant, mais cela reste en toile de fond : il y aura de moins en moins d’années pour nous deux. Ce n’est pas le moment de le perdre dans les griffures que la société ne manque pas de nous envoyer. Poursuivre son chemin avec sérénité peut se résumer par cette formule certes un peu  surannée, l’amour, un point c’est tout !  

 

17:29 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire